Le Bien Public - mardi 17 février 2009 :
La PME dijonnaise Synthèse Vidéo finaliste européen des Imagina Awards 2009

 


Synthèse Vidéo concourt dans la catégorie «meilleure simulation visuelle 3D» pour l'industrie.

C'est un véritable tremplin qui s'offre aujourd'hui à la PME Synthèse Vidéo, grâce à la reconnaissance des Image Awards qui vient de la retenir en finale de son prestigieux concours, dans la toute nouvelle catégorie des meilleures simulations 3D pour l'industrie.

Il faut savoir que Imagina Awards récompense chaque année des courtsmétrages, des clips vidéos, des films publicitaires sur le critère de la qualité des images de synthèse et des effets spéciaux. De ce fait, ce challenge constitue une véritable vitrine internationale pour les entreprises qui sont distinguées.

Représenter le travail d'un concasseur

C'est tout autant cette reconnaissance implicite exprimée par d'autres professionnels que la notoriété qui en découle qui réjouissent les trois créateurs de la petite société dijonnaise.

Dominique Cassar n'en revient toujours pas, car ce sont les organisateurs de ce concours qui les ont remarqués, à travers leur site Internet (www.synthesevideo. com) et c'est tout spécialement leur dernière animation qui a retenul'attention du jury. Son film 3D Metso's Barmac B-Series VSI, commandé par MetsoNouvelle Zélande, a été retenu pour participer à la finale.

Que représente t-il ? Un concasseur de pierres ! Cela peut paraître étrange, mais le fabricant de ce matériel destiné aux professionnels des carrières avait besoin d'un support vidéo qui rende intelligible son innovation, sans avoir recours à un grand discours technique. Pour cela, rien de tel que la technologie de synthèse 3D, car elle permet de montrer le coeur de l'engin en action. Aucune autre moyen cinématographique ne pourrait le faire, puisqu'on imagine aisément le sort qui serait fait à une caméra, plongée au sein de ce concasseur...

Contacté par le fabricant néo-zélandais Metso, leader sur son marché, le petit studio dijonnais a planché pendant plusieurs semaines sur cette commande : " On travaille avec eux depuis une dizaine d'années sur différents produits. Sur ce projet, nous avons utilisé les plans de la machine, puis le reste est un travail d'imagination pour rendre cette vision attractive.

La 3D permet une liberté totale. C'est ainsi que pour un créateur de logiciel de réglage de machines outils, on n'a pas hésité à mettre leur tableau de bord sur un tableau de bord de vaisseau spatial pour représenter un voyage dans les étoiles. Cela durait quelques secondes, et ensuite, on revenait à un exposé plus technique " explique Dominique Cassar qui a l'habitude de mettre ainsi en valeur des process industriels ou commerciaux.

"Nous sommes des artisans"

Avec Robert Tenac, gérant et directeur artistique et François Bourgeois, réalisateur et modélisateur, Dominique Cassar assure le montage final du clip vidéo. Certains sont utilisés par les équipes de force de vente.

Ce sont des supports. D'autres ont une ambition plus pédagogique. Ainsi, le studio a réalisé un CD ROM interactif pour le groupe Arcelor Mittal qui tenait un important salon professionnel aux USA.

Après avoir été filiale du journal Le Bien Public-Les Dépêches, cette petite société créée en 1989 a assumé son évolution au rythme d'un studio artisanal.

Elle aurait pù choisir de grossir et d'embaucher, il y a dix ans déjà, mais Dominique Cassar tient à ce statut artisanal : " Si on arrivait à faire travailler une dizaine de personnes, ça serait bien, mais on ferait plus de gestion et de management et çe ne m'intéresse pas forcément. De plus, nous allons faire comme tout le monde et attendre le deuxième semestre pour prendre certaines décisions."

Franck BASSOLEIL